Divers Méthode Non classé

Un ou deux conseils pour ne pas mourir pendant les partiels

Parce que la meilleure façon de comprendre et de retenir quelque chose, c'est de l'expliquer aux autres. En effet, lorsque vous devez communiquer/enseigner une information, il vous faut la comprendre pour vous-même, et la comprendre pour pouvoir l'expliquer aux autres.

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

A mon cher lectorat, sans qui ce blog n’existerait pas. Je tiens à vous signifier mes plus sincères excuses et condoléances.

Excuses, car cela fait quelques semaines que je n’ai pas posté le moindre billet sur ce blog…

Condoléances, car pendant que je suis en train de skier vous êtes plongés dans vos manuels de droit, à (re)découvrir des matières aussi complexes qu’inintéressantes claires que passionnantes. Qui ne s’extasierait pas devant les mécanismes subtils du droit des assurances, devant la beauté de l’arrêt Cassis de Dijon ?

Vous êtes en plein partiels et pour cela je partage votre peine. Et comme cadeau de Noël, je vous propose quelques petits tips pour ne pas dégoupiller en cette période cruciale.

L’article sera assez court. Non pas par paresse, le Stakhanovisme est en réalité une invention de votre serviteur, mais bien parce que vous, lecteurs assidus de cette mine d’information qu’est mon blog, avez déjà toutes les infos utiles pour ne pas sombrer en dépression pré-partiels…

Mais un petit rappel ne fait jamais de mal. Surtout si – comme dirait l’autre – t’es une sale p…vous n’avez pas les bases. (Il s’adoucit avec l’âge d’ailleurs.)

Sans plus de cérémonie, commençons !

Résultat de recherche d'images pour "orelsan basique"
C’est pas parce que c’est Noël que tu dois pas bosser. Simple. Tu fais des études de droit tu as signé pour en chier. Basique.
 

BASIQUE : Ficher les cours

Le titre parle de lui-même (je suis fort pour faire de bons titres, je sais).

Si vous êtes pressé par le temps mais qu’il vous en reste encore un peu, FICHEZ VOS COURS ! On ne va pas se mentir, ça prend du temps. Mais :

Vous triez les informations

Encore une fois, toutes les informations sont utiles dans votre cours. Mais selon votre avancée dans les révisions, il y a certaines données à retenir obligatoirement pour décrocher la moyenne. Les autres vous permettront de décrocher la mention.

Comment faire le tri dans tout ça ?

Le bon sens sera votre plus grand allié ! Autant dire que pour certains ça va être compliqué. Pour faire simple, sur chaque notion vous devez absolument connaitre le fondement légal, par cœur si vous n’avez pas droit au code le jour J.

Il faut connaitre la jurisprudence qui va bien : on parle ici de la bonne grosse jurisprudence qui est publiée, commentée…Bref d’un arrêt de principe ou de revirement qui précise bien comme il faut l’article en question. Il faut donc connaitre le contenu de l’arrêt (sans dec’ !), la date, la juridiction et éventuellement le nom de l’arrêt.

En d’autres mots, si vous êtes à la bourre dans vos révisions, ne vous concentrez pas sur les courants doctrinaux alors que vous ne connaissez pas les principes de la matière.

Le but est de reposer les bases, afin de disposer d’une matière première à exploiter lors du partiel.

SIMPLE : Apprendre le plan du cours

Pour ceux qui ont un peu de temps devant eux, vous avez l’article détaillé par ici.

Pour les autres, qui vivent à 100 à l’heure (laule.) voici un petit résumé qui vous permettra de gagner du temps et de l’efficacité dans votre apprentissage.

Si vous apprenez vos cours de la page 1 à la page 90 en ne prenant pas de hauteur, vous allez mettre un temps considérable à apprendre votre cours. Et vous aurez beaucoup de mal à le comprendre.

Pour comprendre quelque chose, il faut avoir une vision d’ensemble de ce que l’on étudie.

Lorsque vous allez perdre votre virginité, vous devez avoir une vision d’ensemble de votre partenaire pour comprendre quoi et comment faire pour s’emboîter-comme-des-cuillières-parce-que-c’est-quand-même-vachement-drôle-et-tant-pis-pour-les-capotes. Sans vision d’ensemble, vous n’arriverez jamais à donner naissance à Jean-Kévin Jr. L’humanité vous remerciera mais votre petit cœur sera tout tristounet de chagrin.

Dites-vous que pour les cours c’est pareil.

Si vous apprenez d’abord les titres et les sous-titres, vous avez déjà une vision d’ensemble. Ce qui procure deux avantages :

– vous apprendrez plus vite le contenu du cours, parce que vous saurez dans quelle directions vous allez.

– lors des partiels, vous connaitrez la structure du cours, et donc le raisonnement. Cela veut dire que lors de votre épreuve vous n’aurez que peu de chances de partir en hors sujet. Et vous ne perdrez pas de temps à resituer le sujet du partiel dans le cours.

Donc que du bonus !

BASIQUE : Devenez professeur

Non pas que vous ayez tous le niveau ou le talent. Encore que pour lire un manuel de droit devant un amphi, il ne faut pas être Einstein non plus…

Non. L’idée ici est la suivante :

Vous enlevez votre petit frère de 6 ans.

Vous lui dites de vous écouter sinon vous lui expliquerez la vérité sur le Père Noël.

Pendant qu’il pleure, vous lui récitez votre cours, en essayant de voir dans ses yeux boursouflés s’il comprend ce que vous lui racontez.

Vous recommencez pour chaque matière que vous avez à passer.

Pour la forme, vous cassez son Lego Star Wars ou vous le prenez dans votre chambre parce que – quand même – ils sont bien chouettes.

Bien évidemment si vous êtes fils ou fille unique, ou le dernier de votre fratrie, c’est plus compliqué. Vous pouvez toujours séquestrer votre maman , mais on sait tous qu’on ne touche pas aux mamans.

Pourquoi faire ça ?

Parce que les mamans, en fait, elle sont…

Parce que la meilleure façon de comprendre et de retenir quelque chose, c’est de l’expliquer aux autres. En effet, lorsque vous devez communiquer/enseigner une information, il vous faut la comprendre pour vous-même, et la comprendre pour pouvoir l’expliquer aux autres.

Beaucoup d’entre vous procédez déjà de la sorte, en se récitant le cours dans la tête. Et c’est beau ! Mais le fait de verbaliser à voix haute les notions et de les expliquer à votre ami imaginaire vous permet de mieux structurer votre pensée.

En un mot comme en cent, récitez à voix haute à votre mur ou à une tierce personne pour vous forcer à bien réciter, de façon claire et précise.

SIMPLE : Fixez vous des objectifs courts

Alors je sais. Vous avez à peu près 150 pages de cours par matière à bosser en deux semaines, et vous vous dites que vous êtes dans le caca. C’est pas faux, surtout si vous décidez d’attaquer tout de front sans organiser vos révisions.

* quand je parle de révisions, je pourrais presque dire apprentissage, tant certains d’entre vous n’ont pas du tout ouvert leurs manuels du semestre.  Tsss…

L’idée est la suivante. Face à la masse d’informations que votre petite cervelle va devoir ingurgiter, il est possible que – n’ayant pas l’habitude de fournir un tel effort – cette dernière refuse de tout retenir, stresse, et vous bloque dans votre quête de savoir.

Il faut donc la feinter !

Et pour ça, il suffit de lui faire croire que vous n’allez pas apprendre un énorme bloc de connaissances, mais bien plusieurs petits bouts par-ci par-là.

Ça vous évite du stress car :

  •  Vous avez réparti votre travail sur le temps restant. Donc vous savez où vous allez et vous n’avez qu’à suivre le programme que vous vous êtes fixé. Et ça, ça vous détendra un minimum.
  • Vous visualisez le bout du tunnel. Alors qu’aborder tout d’un coup est nettement plus compliqué à gérer.

Ça a donc un coté rassurant !

BASIQUE : Décompressez que diable !

Je me permets de réaliser un rêve d’ancien étudiant en droit, en vous donnant ce conseil : essayez de vous détendre, il n’y a pas que le droit dans la vie !

J’ai parfaitement conscience que ces deux dernières lignes vous laissent – a minima – parfaitement de marbre. Pour les plus virulents d’entre vous – et je sais qu’il n’y en a que peu – vous commencez déjà à m’insulter dans vos têtes. Et permettez-moi de vous dire que c’est moche. Je vais appeler votre mère, qu’elle vous lave la bouche avec du savon ! Ah mais !

Plus sérieusement, et je sais que c’est difficile à faire, trouvez-vous de véritables moments de détente. Je ne parle pas de l’épisode de Rick et Morty  que vous regardez avant de reprendre le boulot (et qui finalement dure 8 épisodes!),et qui vous fait culpabiliser, mais bien d’un moment où dans votre esprit, vous vous dites « je ne travaille pas pendant X temps et après je reprends« .

S’il faut gérer son temps de travail il faut également gérer son temps de repos. Pour que ce soit un VRAI temps de repos.

Vous n’avez pas les bases ?

Je vais essayer de ne pas rentrer dans le pathos ou le consensualisme.

Mais tant que vous n’êtes pas devant votre copie à ne pas savoir que dire, rien n’est joué ! Je ne vais pas vous parler des nombreux oraux pour lesquels je n’était pas préparé, et pour lesquels j’ai malgré tout réussi à sortir un truc devant l’examinateur. Soit parce que je l’avais lu juste avant et que c’était frais dans ma tête, soit parce que j’ai eu de la chance !

Donc tant que vous n’avez pas passé votre partiel, tout reste possible. Les accidents comme les réussites !

Cet article qui ne devait pas être long commence malgré tout à s’étirer… Alors hauts les coeurs, no pasaran, hasta siempre blablabla.

Et je vous dis à bientôt !

La bise !

 
Résultat de recherche d'images pour "pere noel"

 

1 comment on “Un ou deux conseils pour ne pas mourir pendant les partiels

  1. Excellent article ! Il existe plusieurs « hacks » pour apprendre très facilement. Je vous conseille de lire (après les partiels) le super livre d’Olivier Roland « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ». Expliquer le cours à un néophyte et qu’en plus il le comprenne, et vous êtes sûrs d’avoir les connaissances qu’il faut ! Le plus dur ? Trouver quelqu’un qui accepte de subir cela évidemment ! Plus sérieusement, le facteur chance est évident… Moi aussi j’ai pesté quand Jean-Edouard est tombé sur le sujet le plus simple, avec plan donné par le prof en cours, quand moi j’ai eu droit au sujet qui avait été traité en un paragraphe… C’est le jeu mes pauvres amis ! Bons partiels à vous 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :