Méthode méthodologie

Que faut-il apprendre par cœur ?

En effet, vous ne pouvez pas vous permettre d'être imprécis ou vague sur un article qui détermine un régime juridique. S'il y a bien des articles à connaitre, ce sont ceux là. Sur des articles de "moindre importance" et notez bien les guillemets que je mets, vous pouvez vous permettre d'énoncer des résumés d'articles. Mais attention ! Si vous condensez l'article pour l'apprendre avec vos mots, soyez certains que ce que vous énoncez soit juridiquement juste.

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

Jean-Kévin est en train de tester son nouveau Deck sur Hearthstone. Et pour être honnête, Jean-Kévin est bon. Très bon. Il faut dire qu’il n’a aucun problème à mémoriser les stats de chaque classe et de chaque carte qu’il possède. Alors qu’il est en train de défoncer sereinement son adversaire, jean_kévinlejuristedu_47 est fébrile. Et il sait bien au fond de lui que ce n’est pas cette victoire imminente qui le met dans cet état là. Mais plutôt une question  à laquelle il n’a pas encore trouvé de réponse, et – la rentrée approchant – qui le taraude un peu plus chaque jour.

Si ma chargée de TD est bonne comment je fais pour rester concentré ? Comment ça se fait que je retienne n’importe quoi sur n’importe quel jeu ? Alors que quand il s’agit d’apprendre ses cours d’Eco, il n’y a pas moyen de retenir qui était Shoumpotter. D’ailleurs s’appellait-il comme ça ?

Mon brave Jean-Kévin. Je ne peux pas t’aider sur ce point. Et je ne dis pas ça parce que je retiendrais toujours plus facilement les répliques des films que j’ai adorés, que des articles d’un code, fussent-t-ils du code du travail !

Ceci étant, on a vu dans l’article comment apprendre ses cours de façon efficace, qu’il existe des méthodes d’apprentissage, qui fonctionnent même pour des thèmes aussi inintéressants que le droit, les études, les partiels. Si la vie était faite d’amour et d’eau fraîche, le monde serait sans doute meilleur, et vous n’auriez pas à étudier tous ces petits machins que l’on appelle affectueusement « matières juridiques ». Mais n’oubliez pas non plus qu’un juriste ne vit que sur le malheur des autres, ou leur potentiel malheur. Et moralement c’est fort ! Donc, apprenez bien vos cours si vous voulez vous faire un max de blé !

Résultat d’images pour jon daenerys
Ils auraient appris leur arbre généalogique, ils n’auraient pas  joyeusement copulé ensemble. Après je dis ça….

 

On ne peut pas répondre à J-K, sur la question « pourquoi je retiens mieux les infos de mes jeux, que mes cours? », mais on peut quand même le rassurer en lui précisant ce qu’il faut apprendre et comment l’apprendre. Car malgré tout…

Le droit c’est quand même du par coeur

Je sais ce que vous êtes en train de vous dire… « Ouiiiii, mais tu n’arrêtes pas de nous dire que le droit c’est pas du par coeuuuuuur ! Tu te fous de notre gueule !!! »

Alors déjà, on va se détendre. A chaque fois que vous râlez contre moi un chaton meurt quelque part dans le monde. Par contre quand une demoiselle m’envoie une photo de son décolleté… Bref. Je m’égare.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que si vous apprenez sans rien comprendre, vous allez galérer à retenir les notions et cela ne vous sera d’aucune utilité. C’est en cela que le droit n’est pas (que) du par coeur.

Mais il faut tout de même apprendre.

N’oubliez pas que lors des partiels, on vous note sur votre raisonnement juridique (êtes vous capable de raisonner en droit, de manipuler des concepts et de les appliquer à des cas concrets ?), mais également sur votre connaissance du droit ! Et c’est une grosse partie de votre note. Si vous tentez de faire un syllogisme sans fond, votre démonstration sera un peu courte sur patte… Comme votre note.

Je dis souvent à mes étudiants que la méthodologie sert à avoir une bonne note, mais uniquement lorsqu’on a le fond. C’est à dire connaître ses cours.

Atention en revanche ! Connaître vos cours ne fait pas non plus de vous un juriste chevronné, et ne doit pas vous empêcher de raisonner.

Pour le dire encore autrement, le contenu de vos cours est la matière première que vous utilisez ; et votre capacité de raisonnement, les outils qui vous permettent de travailler cette matière première.

L’idée ici est donc de déterminer ce que vous devez apprendre par coeur et ce que vous pouvez résumer.

On va donc se pencher sur certains aspects des cours, et voir comment les apprendre.

Les articles

Bon là c’est assez simple. Vous apprenez tout. Par coeur. En entier. A la virgule près même.

Ca vaaa ! Je rigole. Il faut examiner deux situations.

Vous n’aurez pas votre code lors de l’examen

Dans ce cas, je suis au regret de vous dire que vous devez connaitre les articles de votre cours. Et là attention ! Il y a certains articles qu’il vous faudra connaitre absolument par coeur. C’est notamment le cas en responsabilité civile délictuelle. Les articles fondateurs des régimes de responsabilités sont à connaître.

En effet, vous ne pouvez pas vous permettre d’être imprécis ou vague sur un article qui détermine un régime juridique. S’il y a bien des articles à connaitre, ce sont ceux là. Sur des articles de « moindre importance » et notez bien les guillemets que je mets, vous pouvez vous permettre d’énoncer des résumés d’articles. Mais attention ! Si vous condensez l’article pour l’apprendre avec vos mots, soyez certains que ce que vous énoncez soit juridiquement juste.

Il serait dommage que le sens de l’article soit déformé parce que vous utilisez un mauvais terme.

Donc les articles principaux sont à connaitre par coeur et les autres, vous voyez ce que vous pouvez résumer !

Astuce :

Dans ce genre de cas, il est fort probable que vous ne vous souveniez plus des numéros d’articles. Rappelez vous du premier, et attaquez votre phrase comme suit :

Les articles 1382 et suivants du code civil… Comme ça vous montrez que vous connaissez l’article fondateur, et vous évitez de vous vautrer lamentablement sur le numéro des autres.

Bon il est clair que ça ne vous rapportera pas un 20/20… Mais vous remplissez le contrat en justifiant juridiquement vos arguments. C’est du moins ce que vous allez essayer de faire croire à votre examinateur.

Vous aurez votre code lors de l’examen

Vous avez donc un avantage non négligeable à votre disposition. A condition de bien savoir se servir d’un code.

Mais ici encore, vous ne pouvez pas vous permettre de vous passer de l’apprentissage de vos articles préférés. Ca vous évite une double perte de temps.

D’une part parceque si vous ne connaissez pas les articles, il y a de grandes chances que votre cours soit confus dans votre tête. Ce que je veux dire par là, c’est qu’apprendre les articles, permet de vous repérer dans le raisonnement juridique : l’article 1550 et 1582, sont dans le même thème. Il est très probable que le 1550 définisse une notion alors que le 1582 aborde le régime juridique en place (les conséquences de la notion).

D’autre part, vous ne perdez pas de temps à chercher inutilement dans votre code. Vous savez, à vous dire « putain, je l’ai vu passer cet article ! Mais il est où ? » Déjà, il est préférable de dire, où est-il ?

Donc,  apprendre les articles fondamentaux – même quand vous avez votre code à disposition – vous permet de gagner énormément de temps lors de vos examens. Et de clarté dans votre compréhension -et donc- restitution de la matière.

La jurisprudence

 

Rappel pour les trois du fond, la jurisprudence est le corpus de décisions judiciaires portant sur un thème. Elles ont pour but d’éclaircir certaines notions juridiques un peu obscures, ou sujettes à débat (juridique bien entendu).

C’est un peu la même idée que pour les articles. Mais développons quand même. Il y a différents types de jurisprudences et toutes ne se valent pas, bien qu’on parle dans la majorité des cas de la Cour de Cassation et du Conseil d’Etat.

L’idée ici est simple. Certaines décisions sont réellement marquantes par l’apport qu’elles font à la matière ciblée. (Il y a des mots compiqués dans cette phrase, je vais essayer de simplifier pour Jean-Kévin, s’il n’a pas déjà quitté cette page pour aller mater la dernière vidéo de Math Podcats…).

Certaines décisions sont réellement importantes dans la matière que vous étudiez, à tel point que votre prof va passer facilement une demi-heure dessus. C’est généralement un bon indice de son importance, et donc du niveau de précision que vous devrez avoir sur le sujet.

Dans ce genre de cas, il n’y a pas 36 solutions. vous devez connaître :

  • La date de la jurisprudence
  • la juridiction
  • le nom de l’arrêt (Ex: Morsang-sur-Orge)
  • l’apport de l’arrêt

Sur ce dernier point, je vais vous rassurer de suite. Pas besoin de connaître l’attendu de la cour (c’est à dire la solution qu’elle donne) par coeur. Un résumé juridique de celui-ci suffit amplement.

Ceci étant, il faut vous renseigner sur les attentes de vos professeurs dans chaque matière. Si vous avez affaire à un nazi du droit un professeur très exigeant, il est possible qu’il vous demande d’apprendre la juridiction, la date, le numéro de pourvoi et l’attendu. Et là mes braves, vous pouvez commencer à pleurer vos mamans. Mais un dicton dit que rien de bon ne s’acquiert sans douleur. Alors bon…

La doctrine

Breaking News !! La doctrine est utile dans vos copies. Ca peut même servir de temps en temps lorsque vous êtes juriste. Sisi, je vous assure.

C’est pourtant la chose dont on se fout le plus lorsque nous sommes sur les bancs de la fac. A raison, sans doute. Toutefois, la doctrine est assez importante dans les commentaires d’arrêts et les dissertations. On peut bien évidemment se la péter dans les cas pratiques en sortant l’auteur qui va bien. Mais concrètement connaitre les courants de doctrine vous permet d’étoffer vos commentaires et dissertations.

Est-ce à dire qu’il faut apprendre tout par coeur ? Non ! L’idée ici est de connaitre un ou deux auteurs qui vous paraissent incontournables dans chaque matière, et si possible des auteurs dont les courants de pensée s’opposent. Citez leur nom, et leur idée, puis développez un peu dessus. Un peu comme en philo quoi.

L’astuce scandaleuse qui passe bien auprès des profs.

Si vous voulez vous la péter et faire croire à votre examinateur que vous êtes un étudiant sérieux (je sais que seuls les gens sérieux lisent ce blog!), n’hésitez pas à sortir deux trois phrases du genre : la doctrine majoritaire considère que blablablabla… ou encore une partie de la doctrine conteste la cour de cassation sur ce point.

Mais attention ! Vous ne devez sortir ce genre de phrases que lorsque vous êtes sûr qu’un débat existe.

Voilà pour aujourd’hui ! C’est la rentrée et je sais que vous êtes tous enchantés de revenir sur les bancs de la fac… Pour les petits nouveaux, un monde merveilleux s’ouvre à vous ! Vous avez sur cette même page une rubrique qui répertorie tous les articles (ô combien formidables) traitant de la méthodologie.

Bon. Je ne peux pas vous quitter sans vous dire que le plan du cours est à connaitre sur le bout des doigts. car comme vous le savez, en connaissant le plan, vous ne perdrez pas de temps à resituer la notion que vous recherchez, vous éviterez les confusions et tout et tout !

Allez, cette fois-ci c’est la bonne !

La bise !

Alleeeez ! C’est pas grave que les vacances soient finies. 

1 comment on “Que faut-il apprendre par cœur ?

  1. azer@live.fr

    ouai

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :