Stages

Le stage.

Votre objectif est de lui rendre un travail clair, précis et renseigné. Pour ce faire, la bonne vieille méthode de l'entonnoir. Raisonnez, même si on vous demande une question qui a priori paraît simple. Du style, trouvez moi une jurisprudence disant que blablabla.

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

 

Suite de la série d’articles sur le stage. Si vous ne l’avez pas encore lu, le début est par ici.

Le grand jour est arrivé. Vous êtes devant la porte de l’entreprise. La gorge sèche, les mains qui tremblent, et les jambes en coton… Pas de doute : vous stressez. Mais vous êtes des champions. Vous appuyez sur le bouton de l’interphone. Le temps passe. Alors que vous vous apprêtez à sonnez à nouveau, une voix parfaitement désagréable se fait entendre : « Oui ? »  Et là, c’est la panique. « B… Bon… Bonjour madame… Euuuuuh…. en fait je suis le nouveau stagiaire de Maître Jean-Fric, je commence aujourd’hui. »

Bon vous avez été mauvais. Mais ce n’est pas grave, car après quelques secondes, le cerbère à qui vous avez annoncé votre présence daigne vous ouvrir la porte de ce qui se révélera être l’enfer, ou le paradis. Dans les deux cas, quelques conseils pour que ça se passe le mieux possible.

Sans plus de cérémonie, commençons.

larbinat-1
Dans certains cabinets d’avocats, vous devrez même amener votre rouleau de papier toilette. True story.

Appliquez les méthodes apprises à la fac

Ce premier conseil peut vous sembler un peu léger. Mais d’une part je vous emm…. Vous allez comprendre.

Imaginons, vous êtes tranquillement en train de regarder la dernière vidéo du JDG sur votre PC portable, quand arrive dans votre placard à balais bureau votre maître de stage. « Stagiaire ! il faut que vous me fassiez une recherche le plus rapidement possible sur le dossier Maxdethunes, c’est urgent! » Et il vous dépose une liasse de documents avant de repartir en trombe de votre poste de travail. Il a une affaire urgente à régler, et elle porte des bas attachés à un porte-jarretelles en dentelle. Il ne peut donc pas attendre.

Pas de panique dans ce cas. Votre objectif est de lui rendre un travail clair, précis et renseigné. Pour ce faire, la bonne vieille méthode de l’entonnoir. Raisonnez, même si on vous demande une question qui a priori paraît simple. Du style, trouvez moi une jurisprudence disant que blablabla.

Evidemment la mission principale est de trouver une telle jurisprudence. Et parfois cela arrive.

Petit conseil à ce sujet : si vous n’en trouvez pas dans la JP de la Cour de Cassation ou du Conseil d’Etat, n’hésitez pas à aller fouiner dans les juridictions du fond : première et seconde instance. Ça permet à votre tuteur d’illustrer son argument (même si c’est mieux avec un arrêt de la Cour de Cassation) et il remarquera votre prise d’initiative. Vous ne vous contentez pas de regardez sur les sites de la Cass et du CE.

Une fois cette jurisprudence trouvée, n’hésitez pas à lui faire une petite note en lui soumettant des jurisprudences similaires, ou qui peuvent selon vous aider dans le dossier. Si la jurisprudence est contre vous, faites la même chose. Une fois la jurisprudence en votre faveur dégotée, rien ne vous empêche de dire à votre tuteur que le courant jurisprudentiel est contre vos intérêts dans ce dossier. Car :

  • ça vous force à vous pencher un peu dans ce que vous faites.
  • votre tuteur remarquera que vous ne vous contentez pas d’exécuter bêtement les tâches qui vous sont données.
  • même si vous vous trompez dans votre analyse, vous avez tenté le coup, et à moins de dire une grosse bêtise, on ne vous reprochera pas de faire une mauvaise analyse d’une situation. Vous êtes stagiaire, pas juriste ou avocat.

 

En somme, même sur une question a priori bête ou simple, ne vous laissez pas endormir !

 

 

Le principe du ni oui ni non

 

Dans la continuité du point précédent, justifiez les réponses que vous apportez à votre tuteur. Ici il ne s’agit pas de petites recherches (du style une jurisprudence bien précise), mais d’une question qu’il vous pose sur un point de droit.

Bien évidemment les questions ouvertes du style : pouvez-vous me faire une note sur tel point de droit ?, ne posent pas de problème. Mais les questions fermées (est-ce qu’un salarié a le droit de faire ça ?) peuvent être piégeuses.

On veut bien faire, aller vite pour qu’il ait sa réponse le plus rapidement possible, et on se fait rembarrer bien comme il faut parce qu’on arrive avec un oui ou un non, sans plus de détails. C’est bon pour Jean-Kévin qui ne veut à l’évidence pas faire bonne impression auprès de son tuteur. Déjà qu’il est arrivé en scooter tuning… Quoi ?! Non ça ne sent pas le vécu !!

Non. Pour les vrais, faites comme on vous a appris à la fac. C’est-à-dire, partez du principe général et précisez la réponse dans le cadre d’un raisonnement.

Il est évident qu’il faut adapter ce que vous avez appris à la fac. On ne vous demandera pas de donner toutes les réponses, d’envisager toutes les éventualités – ou alors rarement – mais bien de développer un argumentaire qui va dans le sens de votre client ou de votre employeur.

 

Ce qui va sans dire va mieux en le disant. Encore plus qu’à la fac soignez la présentation du travail que vous rendez à votre tuteur. Pour cela, soyez particulièrement concentrés à l’étape du brouillon. Et bien évidemment, soignez votre orthographe et votre présentation.

Petit point sympa : chaque entreprise a ses règles en matière de pagination, et vous allez rapidement vous apercevoir que votre Time New Roman 10 ne satisfera pas votre tuteur.

Toutefois, un petit conseil : pensez à justifier votre travail. Pour ceux qui ignorent ce que ça veut dire – on n’est pas à l’abri que des Jean-Kévin, lisent ce blog – justifier un texte signifie voyons ce que Wikipédia en dit « La justification, en typographie, est la longueur de la ligne la plus longue, permise par le format utile du papier sur lequel on imprime un texte ou de la longueur voulue d’un paragraphe. … La dernière ligne d’un paragraphe justifié est alignée à gauche ; on parle de « ligne creuse ».

Ca me semble clair non ? Justifier un texte c’est faire en sorte qu’il occupe toute la longueur possible de la page. Par exemple, la citation Wiki n’est pas justifiée alors que tous les autres paragraphes le sont.

Bref. Passons au point suivant.

Posez des questions

C’est la base. Vous êtes en stage. Alors certes, ce n’est pas le stage de collège dit « stage découverte », mais tout de même. Cela fait X années que vous êtes en fac de droit, mais ça ne veut pas dire que vous comprenez tout à tout. Votre tuteur – même parfois il s’en contrefout – s’attend à ce que vous lui posiez des questions sur son métier, sur le parcours qu’il a eu, ses motivations toussa toussa. En bref, intéressez vous à sa vie professionnelle, son entreprise.

Je crois qu’on ne le dira jamais assez, mais le juriste ADORE parler de lui-même. Et c’est bien normal. Il est le maître du monde. Au moins dans sa tête…. Et c’est déjà trop.

Demandez du travail

Pour ce point, mettons nous d’accord tout de suite. Il ne s’agit pas de demander un CDI 35h/semaine rémunéré 2000€ net/mois. Pas du tout. Vraiment pas. Nein. Niet.

Il s’agit plutôt de demander à votre tuteur s’il a du travail à vous confier. Cela peut aller du jeu de conclusions à faire ASAP, au Macchiato à aller chercher au Starbuck du coin.

Mais vous savez quoi ? Ce n’est pas grave ! L’important, et ne l’oubliez pas, c’est que vous êtes en stage ! Et c’est tout ce qui compte. Pour le CV, le réseau, et l’expérience.

L’idée générale des deux points précédents est la suivante : il ne faut pas être invisible aux yeux de votre tuteur ! Vous devez faire en sorte qu’il se souvienne de vous en ces termes : « tout de même, ce stagiaire est bien. Il ferait un bon collaborateur. »

Dans tous les cas, et surtout si votre stage se passe moins bien que prévu, n’oubliez pas que c’est un stage. Rien de moins, certes, mais rien de plus non plus. Dans le pire des cas, vous aurez une ligne de plus sur votre CV, qui vous permettra de décrocher de nouveaux stages. Rappelez vous une chose :

 

souffir
Ne soyez pas cette personne. Gardez votre dignité.

 

Allez, la bise !

1 comment on “Le stage.

  1. Ping : Devenez un stagiaire mémorable ! | Survivre au droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :