Méthode

6 astuces pour travailler plus efficacement

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

Alors que 2017 est déjà bien entamée, certains d’entre vous auront peut-être déjà oublié les bonnes résolutions de ce début d’année. Pour le sport, la picole, la cigarette , je veux bien. Voilà des résolutions parfaitement intenables.

Mais je suis sûr qu’il y a une autre résolution que vous avez déjà oublié tant vous saviez que vous ne la tiendriez jamais. Arrêter youp… Essayer d’être efficace dans votre travail, voire même se mettre à travailler tout court. Je commence à vous connaître. Ah mais !

Qu’est ce que ça signifie de travailler efficacement ? Il s’agit d’être le plus productif possible en un temps minimum. Travailler efficacement s’oppose (dans une certaine mesure) au fait de travailler très longtemps.

Faisons donc un état de la situation.

Qu’est-ce qui nous rend inefficace ?

En réalité, plusieurs petits comportements sont sources d’inefficacité. Mais seulement quelques causes principales. Le fait de procrastiner, d’aller voguer sur les eaux troubles de Youtube pendant des heures, au lieu de faire son TD pour le lendemain, le fait de se mettre à jour sur Instagram… Bref, de tout faire sauf bosser. Tous ces petits comportements ont une seule cause. Peut être deux. L’absence d’objectif à court terme. Ou l’absence de motivation.

L’un comme l’autre ont un effet sur le cerveau absolument déplorable. Quand dans mes articles, je vous dis que tout se joue au mental, ce n’est pas des blagues ! Sans objectif/motivation, le cerveau n’est pas stimulé par le travail qu’on lui demande de faire.

C’est à ce moment que commencent les longues heures passées devant votre commentaire, votre cours avec Facebook ou une série en fond…

Comment lutter contre ça ?

 

Plusieurs astuces sont là pour pallier à ces problèmes. Toutes ne conviendront pas à tous le monde, mais ce qui est beau c’est qu’elles sont indépendantes les une des autres. Mais aussi complémentaires.

Si vous voulez en appliquer qu’une seule, ça vous aidera quand même à être plus efficace.

Le principe de base pour être efficace est donc de stimuler le cerveau sur les tâches à accomplir. En un mot comme en cent, être efficace revient « faire jouer » votre cerveau.

Ce n’est pas clair ? Développons un peu !

1- Se fixer des objectif à court terme

C’est la méthode la plus concrète pour travailler efficacement. Le titre résume admirablement l’idée… Prenez en de la graine !

Se fixer des objectifs à court terme à plusieurs points positifs.

Progresser dans son travail

Avoir la satisfaction du travail accompli (l’opposé de la procrastination qui stresse plus qu’autre chose)

Avoir les idées claires sur le travail restant, et donc ne pas se sentir submergé par la masse énorme de choses à faire au long du semestre

 

2- Se fixer des objectif chronométrés

Par exemple : j’ai une heure et demi pour ficher cette partie du cours.

Quel est l’intérêt de cette astuce ? En vous fixant un objectif de temps (1h30) et de tâche (ficher le I de mon cours), vous créez une contrainte, un stress à votre cerveau. Il sait que le travail doit être fait en tant de temps. Et lorsque le cerveau est dans pareille situation, il libère de l’adrénaline pour se/vous booster.

C’est exactement ce qui se passe pendant les partiels. Les cas pratiques en une heure trente notamment. Vous savez qu’après ce délai, ce que vous n’avez pas fait sera perdu. Pour être efficace, vous devez remettre votre cerveau dans cet état.

Tout cela bien sûr, à moduler en fonction de votre gestion du stress.

3- Ne pas perdre de vue votre objectif final

On en revient un peu à la motivation. Pour être efficace, il faut certes fractionner votre travail, vous fixer des objectifs de temps et de résultat, afin de ne pas se laisser submerger par la montagne de travail que vous avez à fournir.

Mais attention à l’excès inverse ! A trop fractionner, vous pouvez facilement oublier pourquoi vous travaillez, tant vous avez de choses à faire. Se « ressourcer » en se rappelant son objectif est une bonne façon de devenir ou de rester efficace dans son travail.

4- Se trouver un lieu de travail…

Un lieu uniquement dédié au travail. Il n’est pas nécessaire que ce soit chez vous, il peut très bien s’agir de la BU. L’un comme l’autre ont des avantages et des inconvénients.

Mais il faut trouver un lieu dans lequel vous puissiez vous dire « je suis là pour travailler et rien d’autre ».

Ici il est question d’ambiance. Un lieu calme, bien éclairé, loin de toutes les tentations (mais ça on y reviendra !). C’et important de se mettre dans le bon état d’esprit pour travailler.

Personnellement, je préfère un lieu neutre, qui n’est pas mon bureau, ma chambre ou autre pièce de la maison. La BU me convenait bien lorsque j’étais étudiant (malgré le nombre de décolletés en inflation chronique).

A vous de tester !

5- … Et en changer !

Vous pouvez changer de lieu de travail si vous réalisez que celui trouvé ne vous convient pas.

Mais surtout, le cerveau aime aussi la nouveauté ! Dès que vous commencez à vous rendre compte que vous vous distrayez de plus en plus, il faut peut-être vous demander si vous n’avez pas un peu trop pris vos aises… Et donc retrouver un endroit neutre pour travailler ?

6- L’ermitage social

La plus dure des astuces, et pourtant l’une des plus importantes.

Pendant tout le temps de travail :

  • portable en mode avion
  • internet coupé (les manuels de droit remplacent très bien les recherches internet !)
  • Musique ou pas, c’est comme vous le sentez

Pourquoi ?

Lorsque votre cerveau est concentré, tout ce qui est portable, vidéo, réseaux sociaux, ont deux effets négatifs :

  • ils déconnectent votre cervelle de son activité. Et ça lui prend du temps pour se concentrer sur ce qu’il faisait.
  • les masses d’informations que vous enregistrez dans votre mémoire immédiate, prennent de la place dans votre petite tête ! Place qui irait à merveille pour vos cours, dans le processus d’apprentissage !

Voilà. En appliquant quelques conseils de cet article, vous verrez la différence. Essayez de vous y tenir au minimum deux semaines. A la fin de ces deux semaines, faites le point sur votre façon de travail, le temps que vous y passez, et le moral que vous avez. A priori ça devrait être pas mal !

barney-2
Ou alors, ya ça.

BONUS

 

Etre plus efficace pour bosser ses TD

Essayez ça sur une séance de TD :

  • lisez le thème de la séance sans voir le contenu de celle-ci (ex: le licenciement pour faute grave)
  • bossez toutes les notions de cours sur le thème de la séance
  • cherchez un article ou deux de doctrine
  • faites votre séance SANS REVENIR A VOTRE COURS. Uniquement avec ce que vous avez retenu
  • faites le point

L’intérêt est double :

  • vous apprenez vos avant. Vous ne perdez pas de temps à rechercher des notions pendant que vous faites votre exercice (ce qui est très chronophage)
  • ça vous permet de faire le point sur votre compréhension du sujet, votre capacité d’apprentissage.

Se faire des cartes question/réponse

Faites vous des bouts de papier de la taille d’une carte à jouer. Au recto, écrivez une notion (par exemple : les éléments du contrat) et au verso, le développement correspondant de votre cours.

Faites le sur plusieurs cartes. Un fois que c’est fait, battez les cartes, et une par une, notion par notion, récitez le verso, ou révisez-le si vous n’avez pas réussi à donner la bonne définition.

Voilà voilà.

Allez, la bise !

 

3 comments on “6 astuces pour travailler plus efficacement

  1. Ping : Devenez un stagiaire mémorable ! | Survivre au droit

  2. Bonsoir,

    Faut-il, pour travailler efficacement, faire de multiples fiches qui synthétisent les cours ?

    Mon avis est assez arrêté sur ce sujet, je pense qu’il est préférable de ne pas perdre du temps à les réaliser. Essayer de faire plus court quelque chose qui l’est déjà lors du discours du professeur dans l’amphi c’est pour moi passer à côté de certains points cruciaux qui peuvent faire la différence le jour J.

    Pour finir, j’imagine que le temps économisé en ne faisant aucune fiche, sera judicieusement réinvestit dans la lecture et l’apprentissage des cours et cela de manière plus directe et moins détournée.

    Je souhaite tout de même connaître votre opinion sur ce sujet.

    J'aime

    • Salut Alexis ! Merci pour ton commentaire 🙂
      Évidemment chacun à sa méthode de travail et si ca marche comme ça pour toi, c’est super !
      Ficher les cours n’est pas une perte de temps : je te laisse lire cet article https://survivreaudroit.com/2016/11/09/faut-il-ficher-ses-cours/
      Cette façon d’apprendre te permets de mieux retenir : le fait de résumer ou non t’oblige à analyser les informations (ce qui est capital de ce qui l’est moins) et le fait d’écrire te force à comprendre ton cours, afin d’être plus efficace.

      Ca à marché pour moi jusqu’au M2, et je ne suis pas le seul 🙂

      N’hesite pas à me tenir au courant de ton avancée !

      Guillaume

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :