Non classé

Retrouver la motivation ?

Il vaut mieux faire des breaks et repartir d'attaque, plutôt que s'acharner à bosser lorsqu'on ne peut plus, que le cerveau dit stop !

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

Winter is coming. Quand un Stark sort cette punchline ça a de la gueule, et on a envie d’être en hiver. Mais vous, étudiants en droit, savez parfaitement ce que cela signifie…

Oubliez le ski, oubliez les fêtes de fin d’année, oubliez la magie de Noël. Non, en droit, winter is coming représente la venue de l’Ankou. Que dis-je, les sept cavaliers de l’Apocalypse. Et soyons d’accord, je n’exagère pas. Même pas un petit peu.

Les étudiants que vous êtes ne se concentrent que sur les choses positives, et ça c’est beau. Les jours baissent, il fait de plus en plus froid (et vos collègues féminines cachent leurs décolletés), tout le monde parle de vacances, alors que vous savez parfaitement qu’elles vont être merdiques. A cause d’une toute petite chose, d’une insignifiante petite chose, nommée, LES PARTIELS. Et donc les révisions. Que du positif !

 

sansa-stark-crying
La pauvre. Et vous vous plaignez de vos partiels ? Shame on you !

Lors de cette période de révision, on assiste à un paradoxe. Il s’agit de la période durant laquelle votre motivation et votre forme doivent être à leur top. C’est pourtant lors des révisions qu’on flanche tous, qu’on en a marre, et qu’on est complètement démotivés.

Comme je le dis assez fréquemment dans les articles du blog, la motivation et la réussite, c’est dans la tête. Un mec normal aurait fini son article en se disant qu’il a bien fait son travail, vous souhaiterai une bonne journée, et irait se taper un rail de coke sur la poitrine d’une belle suédoise. N’ayant pas de suédoise sous la main, je vais tâcher de développer un peu.

Pour trouver les moyens de se remotiver, il faut commencer par trouver les facteurs de démotivation…

Pourquoi se démotive-t-on ?

Bien évidemment, il y a mille raisons de perdre sa motivation. Des problèmes personnels, à la confiance en soit, en passant par des notes qui sont très très basses. Tout plein de raisons de douter de soi, voire même d’abandonner ses études de droit qui, ne nous mentons pas, demandent beaucoup d’énergie.

J’ai constaté avec mes élèves quelques raisons qui ressortent le plus, et sur lesquelles ils peuvent agir.

Trop concentré sur le droit

C’est la raison la plus folle, donc on va commencer par celle-là. Pour certains d’entre vous, vous pensez au droit à peu près 24 heures par jour, si ce n’est pas plus. C’est vrai que le droit est un monde particulier, avec sa solennité, ses professeurs en robe, les avocats, magistrats… Tout cela vend du rêve et on se dit que ces gars ont du bosser comme des ânes pour en arriver là.

Donc logiquement, on se met à bosser comme un âne à notre tour pour espérer porter la robe noire, ou rouge et noire.

Sauf qu’à un moment donné, le cerveau commence à en avoir marre de tout ça : lois, jurisprudences, doctrine…

En un mot, même si les études prennent une grande partie de votre temps, et représentent un enjeu de taille, IL N’Y A PAS QUE CA DANS LA VIE. Prenez exemple sur Jean-Kévin. Même si lui a tendance à oublier qu’il fait des études…

Faites des activités en dehors de vos études

Pour réussir, il faut une vie plus ou moins équilibrée. Avoir plusieurs activités, car le cerveau ne supporte pas de faire qu’une seule chose, avoir un seul objectif en vue, surtout si celui-ci portera ses fruits sur le long terme uniquement.
Mais pour beaucoup d’étudiants, il y a un problème de taille. L’argent.

Pas besoin d’être riche

On est d’accord, l’argent, plus on en a, mieux c’est. C’est d’ailleurs ma devise.

Mais rassurez-vous braves gens.
Il existe de nombreuses activités, que vous pratiquez déjà, ou que vous pourrez commencer qui ne coûtent rien, ou alors très peu. Au hasard :

  • la guitare
  • le running
  • les sorties entre potes
  • les balades
  • les soirées (à condition d’être raisonnable)
  • plein d’autres selon ce que vous aimez

Ne négligez pas les activités proposées par la fac, les clubs qui existent. A UT1 Capitole, il y avait je ne sais pas combien de sports différents proposés, des sorties ski organisées sur un week-end, pour des prix très très faibles, comparés aux prix du marché. Et c’est bête à dire, mais ces moments où l’on ne pense pas à ses études, mais à la détente, sont des moments où l’on peut souffler, évacuer son stress et recharger ses batteries pour avancer.

Vous avez choisi des études longues, qui demandent beaucoup d’effort et de force. Il faut vous ménager les copains ! S’accorder du temps pour soi n’est pas perdre du temps.
Il vaut mieux faire des breaks et repartir d’attaque, plutôt que s’acharner à bosser lorsqu’on ne peut plus, que le cerveau dit stop ! 

Faire du sport

Que ce soit à la fac comme j’en ai parlé à l’instant, chez soi ou en salle, il est important de faire du sport ! Pas pour devenir athlète, ou youtubeur comme le sieur InShape, mais pour vous.
Comme je sais que vous adorez le latin – pourquoi avez vous choisi le droit sinon ? – je vais vous sortir un adage à ne pas mettre dans vos copies. Mens sana in corpore sano.

Ce n’est pas des blagues quand je vous dit ça : un esprit en bonne santé, un moral en bonne santé, passe aussi par un corps en bonne santé, ou du moins, un corps actif. Le sport permet d’évacuer le stress, d’engranger de la bonne fatigue, et sécrète une hormone de bien être : l’endorphine. Mieux que youporn Cette hormone procure à votre cerveau une sensation de bien être et d’euphorie.

Si ça ne vous convainc toujours pas, le six-pack-abs peut devenir votre meilleur ami lors de vos vacances d’été scandaleusement longues et si peu méritées !

Donc faites du sport ! Deux séances par semaine de 20 minutes semblent être un bon début. Plus de temps en temps le week-end.

Faire ce que vous aimez et s’y tenir.

Monsieur de la Palisse, bonjour ! Il faut que vos activités en dehors du droit vous plaisent. Ça peut être jouer à LoL, GTA, – encore que ces jeux sont des pièges : beaucoup trop de SDF témoignent que pendant leurs études de droit ils ont découvert un de ces jeux, cause de leurs malheurs…- faire des cookies, ou tout autre activité. Mais ne vous forcez pas à faire un truc pour faire un truc. Vous êtes dans le loisir.

S’il est constructif et manuel, c’est encore mieux. Ça coupe de vos cours de votre écran, et vous sentez de la satisfaction de faire quelque chose de vos dix doigts. Mais le plus important c’est que vous aimiez ce que vous faites.

Trop de pression / trop de stress

La pression et le stress sont les pires ennemis que vous rencontrerez dans vos études, s’ils vous dépassent. Car si vous les contrôlez, le stress et un peu de pression sont de bons moyens pour vous surpasser, être plus productifs. Donc tout est une question de contrôle.

Pourquoi donc qu’on stresse dit ?

Généralement, le stress et la pression viennent de quelques facteurs uniquement :

  • manque de confiance en soi
  • manque d’organisation dans le travail
  • réceptivité au stress des autres
  • comparaison avec ceux qui  semblent meilleurs que nous
  • se laisser dépasser par les événements

Je ne sais pas s’il y a besoin de développer tout ça… Ces facteurs nous touchent à peu près tous.
Tout ce stress démotive. Quand on se compare avec un mec meilleur que nous, qui semble ne pas bosser du tout, ou alors très peu, comment ne pas vouloir arrêter, et retourner sur WoW où là vraiment, on a un beau projet d’avenir ?! Comment faire taire tous ceux qui nous pourrissent la vie avec leur stress, alors que nous ça allait plutôt bien avant qu’ils ouvrent leurs gueu… ?

Comment qu’on fait donc pour arrêter ça ?

Il y a tout plein de solution, pour oublier la pression sociale et personnelle ! Et ça c’est chouette !

Travaillez pour vous

Ça peut sembler tout bête, mais déjà, combien d’entre nous font, ou ont fait droit, pour le regard des autres, de la famille, des amis ? Beaucoup, je pense et c’est tout à fait normal. Le regard des autres compte pour beaucoup dans notre processus de décision, et de travail. Même si on a tous le désir d’être acceptés, il ne faut pas travailler pour les autres, pour ce qu’on imagine qu’ils aimeraient nous voir faire ou devenir.
Si vraiment vous avez besoin d’être convaincu de cela, détendez vous en regardant ou re-regardant ce film. Le cercle des poètes disparus. Le premier qui me dit qu’il ne l’aime pas, je le traque, je le trouve et je le bouffe. Lui et toute sa famille. Ah, mais !

poetes-disparus
La fin des partiels, métaphore.

En travaillant pour vous, deux choses vont vous arriver.

  • vous aurez moins de pression vis-à-vis des attentes hypothétiques de votre entourage, et ça vous aidera à travailler.
  • vous vous rappellerez de vos motivations.
Se rappeler de l’objectif fixé

Si vous savez pourquoi vous êtes en droit, rappelez-vous pourquoi vous faites ces études. Garder l’objectif en tête permet de ne pas perdre la motivation. Même si vous avez des coups de mou, n’oubliez pas pourquoi vous vous êtes engagé dans cette voie, et soyez sûrs que votre travail paiera !

Si vous n’avez pas d’objectif

Peut-être que comme beaucoup d’étudiants, vous avez choisi d’aller en droit par défaut. ne vous inquiétez pas, j’ai fait la même, et ça ne m’a pas empêché d’arriver jusqu’en M2.
Si c’est le cas, vous avez

Pas de panique les copains ! Si vous voulez persévérer dans le droit, c’est qu’il y a quelques trucs (outre l’arrière train de la belle chargée de TD) qui vous plaisent, non ? Dites vous que c’est par là qu’il faut chercher ce que vous pourrez faire plus tard. Réfléchissez-y tranquillement, restez ouverts. Les possibilités de métiers en droit sont très nombreuses, c’est une chance ! Focalisez-vous sur le fait que vous aimez certaines matières et qu’elles pourront vous amener à un boulot, et ça vous aidera à voir vos années studieuses sous un meilleur angle.

Ne vous comparez pas aux autres étudiants

Là les enfants vous allez me dire « il est mignon –merci !-mais dans la réalité c’est quasiment impossible à faire ça ! 

Oui et non. C’est dur de ne pas se comparer aux autres, mais il ne faut pas accorder trop d’importance à ce qu’on pense percevoir des autres. Prenons un exemple.

Jean-Segpa est issu d’une famille de nouveaux riches, style BCBG. Alors il arrive à la fac avec son Vespa, porte une chemise Ralph Lauren, et prends tous ses cours sur son Imac. Comme il est allé dans de bonnes écoles parisiennes -on ne parle même pas des provinciaux : c’est à se demander comment ils font pour arriver en L3…- Jean-Segpa a un langage bien parisien, il est insupportable avec tout le monde, râle au feu rouge, crache sur les clodos. Bref, un parisien comme un autre…
Et Jean-Segpa, grâce à sa scolarité, parle à peu près convenablement.

Mais en réalité, ce petit filou est con comme une pelle. Con comme les pierres, con comme un manche à balais. Vous l’aurez compris, il est un peu bête…
Pourtant, avec sa dégaine de premier de la classe branché, le fait qu’il parle un peu fort, on pourrait croire qu’on est en présence du nouveau Portalis.

Alors que vous, plus discret, (probablement des migrants politiques ayant quittés Bordeaux, Rennes ou Lyon pour la civilisation) allez valider vos semestres les uns après les autres, sans que vos parents n’aient besoin de payer le nouveau parquet du Doyen…

Donc ne vous comparez pas avec les meilleurs, ni avec ceux qui semblent être meilleurs que vous. C’est inutile, et à part vous dégoûter, ça ne vous apportera rien !

A l’inverse, analysez les points sur lesquels vous vous êtes améliorés, et soyez contents de ça. C’est plus gratifiant à ce qu’on dit.

Encore une fois, tout est question de mental.

Fixez vous des objectifs/Faites des plannings

Les partiels approchent à une vitesse affolante, vous ne trouvez pas ? Il n’y a pas si longtemps, vous étiez à la rentrée, le jeudi soir à vous pinter la gueule au cours de la énième soirée infirmière, et vous voilà arrivé au 30 novembre, c’est à dire la veille des partiels. Ne nous mentons pas, s’il vous plaît.

J’adore mettre la pression aux gens comme ça. C’est rigolo. Ahem. Reprenons.

Si vous êtes à la bourre dans vos révision, c’est à dire 95% de mon lectorat, vous êtes sûrement effondrés par la quantité de travail astronomique que vous allez devoir accomplir. Et là vous vous dites « l’abruti qui a dit que Rome ne s’est pas faite en un jour n’a jamais fait de droit ! ». Et vous avez raison. Avec vous elle se serait faite en une après-midi. Pas plus.

Pour ne pas être démotivé par tout ce travail, il faut vous fixer des objectifs très simples. Du style « Aujourd’hui, j’apprends tel chapitre, aujourd’hui je fiche telle matière« . Et vous verrez que votre pression diminuera de beaucoup.

Attention : si vous êtes à la bourre, vous avez beaucoup de boulot à fournir jusqu’au partiel. C’est faisable, mais vous allez ramasser un petit peu. Si vous vous organisez, il n’y a pas de raison que ça ne passe pas.

Pour cela, fixez vous ces objectifs à court terme, et faites un vrai planning de vos révisions jusqu’aux partiels. Tenez vous à ce planning, c’est le plus important.

Une fois qu’il est fait, et que vous avez rentré toutes vos matières dedans, vous verrez que c’est faisable, et vous allez ressentir un bien être assez agréable. Satisfait ou remboursé !

Conseils en vrac

Quelques conseils balancés comme ça, qui peuvent aussi vous aider à garder la foi.

Rappelez vous de l’aide que vous avez pu apporter à votre entourage

Je crois qu’aucun étudiant en droit n’a pu échapper à cette situation : « tu t’y connais en droit toi ? Alors j’ai une question à te poser…. » Et il arrive que dans certains cas, vous réussissiez à répondre à ladite question. Chapeau. Dites vous que ce que vous faites peut aider les autres, et que rien que pour ça, ça vaut le coup de continuer… Non ? Alors pensez à la maille que vous vous ferez lorsque vous serez Huissier de Justice. Tsss.

Allez faire un tour au tribunal

L’accès au tribunal requiert une simple pièce d’identité. C’est ouvert à tous, sans prise de rendez-vous. Allez donc voir des audiences. Je conseillerai le Conseil de Prud’hommes et les comparutions immédiates (souvent dans les locaux du TGI) car les audiences défilent pas mal et les affaires sont peu technique.
C’est pas mal du tout ! Vous voyez des juges, des avocats, des huissiers, que du beau monde !  Et ça vous donne une petite idée de ce que peut être la pratique du droit.
Prenez une après-midi, allez-y a avec des potes, ça vaut le coup.

Rencontrez des professionnels 

Si vous avez une idée en tête, ou que vous vous cherchez encore, n’hésitez pas à demander des rendez-vous avec des pros. Ils adorent parler d’eux. Il y en a même qui tiennent des blogs.
Vous pourrez leur faire part de vos doutes, et eux de leur expérience, et de ce qu’ils pensent de leur métier. C’est très formateur, et d’une façon indirecte, vous commencez à créer un réseau professionnel.

En résumé 

  • Organisez votre travail et fixez vous des objectifs à court terme
  • Rappelez vous ce que vous aimez dans le droit
  • Essayez de ne pas vous comparez aux autres
  • Constatez vos progrès plutôt que vos échecs
  • Aérez vous l’esprit
  • Faites du sport

Et si des Jean-Kévin arrivent jusqu’au M2, et même deviennent avocats, ne doutez pas que vous pouvez arriver à vos objectifs !!

Sur ces belles paroles, on va se quitter sur une photo. Messieurs, pour une fois j’ai pensé à vous.

La bise !

megane-fox
5 juillet 1985 – Les vrais savent.

13 comments on “Retrouver la motivation ?

  1. J’aurais apprécié l’article s’il n’était pas ponctué d’allusions sexistes

    J'aime

    • Si le fond de l’article te plaît, c’est déjà une bonne chose 😉
      Pour le reste, c’est le risque avec l’humour : mal interprété ou pas apprécié, selon les cas. Comme 80% des lecteurs du blog sont des lectrices, mon blog aurait été déserté rapidement en cas de sexisme avéré.
      Sauf à dire qu’elles sont toutes sexistes, mais ça je me refuse à le croire 😉

      J'aime

  2. Ping : Chiader sa fiche d’arrêt – Survivre au droit

  3. Ping : Gagner des points sur le brouillon – Survivre au droit

  4. Ping : Faut-il être pistonné pour trouver un stage ? – Survivre au droit

  5. Ping : Bilan 2016 et projets 2017 – Survivre au droit

  6. Ping : 5 attentes de vos professeurs (et 5 astuces pour vous aider à progresser) – Survivre au droit

  7. Ping : Un boulot à côté de la fac ? – Survivre au droit

  8. Ping : 6 astuces pour travailler plus efficacement – Survivre au droit

  9. Ping : Faut-il travailler ses cours pendant l’été ? | Survivre au droit

  10. Ping : Le Syndrome Post-Rentrée | Survivre au droit

  11. Marine

    Bravo pour tous ces articles, ils sont géniaux ! Je sors d’un galop d’essai d’intro au droit et j’avoue que du tac au tac j’ai perdu ma motivation et ma foi en le droit. Heureusement que j’ai trouvé votre site sinon j’étais bonne pour regarder des séries avec chips et coca jusqu’à la fin des temps !
    C’est vrai que ma motivation laisse à désirer puisque je me fixe des objectifs trop hauts et une pression d’enfer (je veux rentrer à l’ONU, alors voyez …).
    Mais merci en tous cas d’entretenir ma motivation par votre positivisme et votre humour.

    Je vous adresse ma reconnaissance éternelle et une bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Marine !

      Merci de ces beaux compliments ! haha ! Si j’ai réussi à t’éviter des séries comme Fargo, Stranger things et autres, je suis content :p

      Il ne faut pas avoir peur de se fixer des objectifs qui paraissent inatteignables, mais il faut aussi savoir se fixer des buts plus directs, plus terre à terre, pour pouvoir garder le rythme et la motivation ! C’est la clé de tout 😉

      N’hésite pas à me tenir au courant de ton avancée 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :