Méthode

Faut-il ficher ses cours ?

Les fiches sont comme les souffleurs au théâtre. C'est le début de vos répliques. Elles vous aident à réciter la suite. 

Formation Portalis le livre !

L’E-Book complet de la formation avec des exercices corrigés et tous mes trucs et astuces pour réellement maîtriser le commentaire d’arrêt !

€19,99

 

Les fiches sont comme les souffleurs au théâtre. C’est le début de vos répliques. Elles vous aident à réciter la suite. 

A l’approche des partiels, la BU est le théâtre de regroupements rarement observables le reste de l’année. Les Jean-Kévin, qui se déplacent en groupes, découvrent ce lieu mystérieux, et même mystique. Terre ancestrale des Jean-Majors, ceux-ci sont bien en mal de défendre leur culture, leur patrimoine et même leurs traditions. Là où les Jean-Kévin, et leurs Samanthas, se déplacent en hordes, les Jean-Majors et leurs Marie-Céciles, vont souvent par deux. Parfois quatre, mais là nous sommes déjà sur une ethnie progressiste. 

A l’instar du groupe de Jean-Kévin, approchons-nous de plus près vers un Jean-Major et sa compagne, qui ont eu la naïveté de s’isoler. Sur leur table de travail, d’épais manuels de droit, un recueil Dalloz ouvert sur le commentaire d’une obscure jurisprudence dont le prof a parlé. Mais fasciné par le décolleté de votre voisine, vous n’y prêtiez guère attention. 

En se penchant au dessus de son épaule, on peut entendre son souffle accélérer. Son stress est palpable. En se rapprochant encore un peu, on peut voir des gouttes de sueur qui perlent en direction du col de sa chemise McGregor, repassée par maman. 

Malgré tout le dégoût légitime que ça nous inspire, notre œil est attiré par le travail qu’il est en train de faire. Jean-Major fiche ses cours. La vague de stress nous atteint. Pourquoi fiche-t-il ses cours ? Il les connait déjà alors que les partiels ne sont que dans deux semaines ? 

Jean-Kévin, je vais te faire une fleur. Voici pourquoi ton éminent collègue fiche ses cours.

hermione
Insupportable certes. Mais elle majore toutes ses années.

Ficher un cours consiste à le résumer aux points importants

Quand je fichais mes cours, c’était tout le temps de la même manière.

Je suivais le plan du cours, avec toutes ses subdivisions. Dans chaque subdivision, je notais l’idée, les définitions importantes, un ou deux exemples pertinents, et les tempéraments (exceptions, limites…).

Un cours de 100 pages pouvait être résumé en 20 feuilles A4 recto-verso. Je diminuais de moitié le volume du cours. Même plus. (Pour ceux vraiment nuls en maths, en l’espèce, c’est 60% de réduction)

A quoi ça sert ?

C’est vrai ça ! A quoi ça sert de ficher ? D’autant que dans l’article Comment apprendre ses cours de façon efficace, je vous explique qu’il ne faut surtout pas recopier le cours bêtement. Mais là il ne s’agit pas de le recopier bêtement. Du calme. Je vais vous expliquer.

Ficher permet de commencer l’apprentissage. 

En effet, lorsque vous fichez, et contrairement au recopiage bête et con, votre cerveau est actif. Vous triez les informations importantes des informations accessoires. Comme votre cerveau est actif, vous mémorisez plus facilement les informations que vous traitez. Parce que vous travaillez dessus.

Une trame de la matière commence a se dessiner dans votre matière grise, et l’apprentissage du plan, et donc du cours, sera plus facile et plus rapide. En fichant vous appréhendez la logique de la matière. Si l’article Comment apprendre ses cours de façon efficace, vous a fait peur, tant mieux. Celui-ci va vous rassurer. Avec le fichage du cours, vous prémâchez largement le travail que vous aurez à faire au moment d’apprendre le cours. Et ça c’est bien m’voyez…

Donc ça dispense d’apprendre le plan et le cours ?

Malheureusement non. Apprendre le plan, et donc le cours, n’est pas la même chose que ficher. Si vous apprenez vos fiches, vous connaîtrez le minimum du minimum du contenu de votre cours. ça peut être suffisant pour valider la matière, notamment à l’oral, SI VOUS ÊTES VRAIMENT A LA BOURRE, mais pour ce qui est des écrits, c’est très largement insuffisant. 

Vous êtes des étudiants en droit. Connaître les articles de loi ne suffit pas à faire de vous des juristes. Ça c’est bon pour Jean-Sciencepo. Pour cela il y a Légifrance, ou même Wikipédia. En revanche, connaître les débats qui ont eu lieu, sur tel ou tel sujet, amène à la réflexion, et en tant que juriste, c’est un atout professionnel primordial. C’est pour cela que l’on ne vous enseigne pas uniquement les lois et leur sens. Pour forger votre esprit d’analyse.

Donc apprendre via les fiches n’est pas suffisant.

Un atout précieux lorsque le cours est maîtrisé. 

Vous avez fiché vos cours de façon correcte (comme on va le voir juste après). Vous avez appris vos cours et vous les connaissez bien.

A l’approche des partiels vos fiches vous seront d’une grande aide pour réviser vos connaissances. Pas apprendre. Réviser. Pour plusieurs raisons :

  • Les fiches sont plus pratiques. Si vous doutez d’une notion, d’une définition, pas besoin de feuilleter les 150 pages de votre poly. Votre cours tient sur 20 feuilles recto-verso. Vous gagnez du temps, et ne vous énervez pas à retrouver la page exacte de la définition dont vous avez oublié le contenu. Comme vos fiches commencent par la définition, vous savez où chercher.
  • Les fiches sont un facteur de sérénité. Comme je l’ai dit, le cours tient sur 20 pages recto-verso. Pour relire, le cours, se remémorer le plan, la trame, il suffit de les étaler, ou de les parcourir rapidement. Ici encore, c’est un avantage. Votre cerveau est stimulé, et non pas frustré par le feuilletage laborieux d’un manuel épais. Et le mental, lors des partiels, c’est le nerf de la guerre les enfants ! 
  • Les fiches sont le fil conducteur de votre mémoire. Vous avez appris votre cours et vous révisez avec vos fiches. Sur votre fiche il y a l’essentiel. Avec cet essentiel, vous vous rappelez ce qui n’est pas noté, ou qui est résumé en un mot sur la fiche. Un débat doctrinal, un tempérament, une jurisprudence…  Les fiches permettent de débloquer vos connaissances. En fait, les fiches sont comme les souffleurs au théâtre. C’est le début de vos répliques. Ça vous aide à réciter la suite.
  • Les fiches sont un bon moyen de tester vos connaissances. Si lorsque vous récitez votre cours avec vos fiches, vous êtes obligé de les regarder toutes les trente secondes, il est probable que vous ne maîtrisiez pas suffisamment bien le cours. A ce moment, il faut retourner l’apprendre. En cas de date de partiel imminente, bossez directement sur vos fiches. Il vaut mieux connaître le minimum de tout le programme, que maîtriser un sujet parfaitement, en faisant l’impasse sur tout le reste !

A quel moment ficher ?

Sur cette question, il y a deux écoles.

Les Jean-Majors

Ceux qui arrivent à ficher régulièrement, au cours du semestre. Si vous faites partie de cette catégorie, vous êtes probablement un Jean-Major avéré, ou pour le moins, en devenir. Bravo mais pensez à avoir une vie sociale. C’est important des fois.  Pour vous, ficher à la fin de chaque chapitre peut-être une bonne solution, encore que je vous conseille d’attendre deux ou trois chapitres. Ficher un cours prend peu de temps, et ficher par « blocs » est plus intéressant pour la compréhension, et donc l’apprentissage.

Les Jean-Kévins

Ceux qui commencent à se poser la question de l’apprentissage à un mois -je suis gentil, deux semaines est plus proche de la réalité- avant le début des partiels. Notez bien que je ne vous juge aucunement. La vie étudiante a bien des plaisirs à offrir. Plaisir à coté desquels, une triste soirée passée à ficher, ne fait évidemment pas le poids. Mais à ce compte là, Jean-Major va vous voler votre Samantha. En plus de sa Marie-Cécile, oui.

La question ne se pose même pas pour vous. Vous devez ficher le cours en entier. Fractionnez le fichage sur deux ou trois jours. Pour vous le défi est d’être rapide, sans bâcler vos fiches. Pour cela, il faut couper un peu de votre travail. 7h d’affilée seront inutiles. Alors que 7 heures fractionnées en 2 ou 3 fois, seront très efficaces.

Comment ficher efficacement ?

C’est extrêmement compliqué. Vous n’imaginez pas. Il suffit de prendre une feuille blanche et…

Pour ficher efficacement, toujours faire la méthode de l’entonnoir. C’et à dire, parcourez rapidement le titre des parties que vous fichez, comme dans l’article  Comment apprendre ses cours de façon efficace. Le but, est de vous imprégner de ce que vous allez ficher, pour avoir une idée de ce que vous travaillez. Vous le remémorer.

Et si vous avez bien lu l’article, vous connaissez le reste. Mais je suis d’humeur charitable, je vais vous résumer le tout.

  •  Fractionnez en deux ou trois parties cohérentes votre cours, et fichez partie par partie. Ne laissez pas une partie en suspend pour la reprendre le lendemain.
  • Notez soigneusement les titres.
  • Copiez les définitions à la lettre.
  • Notez une ou deux JP pertinente qui illustre la règle de droit.
  • Notez bien les exceptions, tempéraments (avec jp).
  • Résumez en deux trois mots les débats doctrinaux.

Est-il risqué de ficher un cours ?

Vous le faites exprès, non ? Je crois qu’il y a des Jean-Segpa qui ont réussi a rentrer en fac de droit cette année…

Non il n’est pas risqué de ficher ses cours ! Si vous fichez bien, avec le bon vocabulaire, les définitions correctement recopiées, vous ne risquez rien.

Mais encore une fois, les fiches servent aux révisions et pas à l’apprentissage du cours. 

C’est un énorme gain de temps dans la dernière ligne droite des partiels, si vous avez déjà appris votre cours. Et pour certains étudiants, c’est un truc qui les rassure.

Dans tous les cas il n’est jamais risqué de travailler une matière de plusieurs façons différentes.

Petit conseil à l’approche des partiels : Prenez le temps de décompresser.

Le plus important à l’approche des partiels c’est le moral. Que vous soyez en première année ou en M2, c’est la même chose. Croyez en vous à l’écrit comme à l’oral ! Je ne vais pas dire que c’est 50% de la note, mais votre psychologie lors de l’épreuve peut vous débloquer. Il paraîtrait que certains étudiants prennent du plaisir dans les épreuves ! Mais ça je n’y crois pas.

Comme d’habitude, si vous avez des questions laissez un commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir. Si vous souhaitez que j’aborde un sujet de méthodo dans un prochain article, c’est le bon endroit pour le demander également !

Partagez l’article à vos collègues de labeur, sauf si vous voulez gagner seul.

Allez, la bise !

oncle-sam
Et Trump aussi.

 

29 comments on “Faut-il ficher ses cours ?

  1. Ping : Retrouver la motivation ? – Survivre au droit

  2. Ping : Travailler avec de la musique ? – Survivre au droit

  3. Ping : 5 attentes de vos professeurs (et 5 astuces pour vous aider à progresser) – Survivre au droit

  4. Ping : 6 astuces pour travailler plus efficacement – Survivre au droit

  5. Bouzard Marine

    Merci beaucoup, l’article est très bien fait ! Hésitant à faire des fiches, il m’a beaucoup aidé !

    J'aime

    • Salut Marine !

      Merci pour ces compliments, c’est toujours très agréable !

      N’hésite pas à faire un retour sur ton expérience, et sur les avantages concrets que tu y vois =)

      J'aime

      • Bouzard Marine

        Alors, j’ai eu des 13,15 et 16 aux partiels que je fichais. C’est aussi valable pour les QCM ! On sait tout de suite à quoi la notion renvoie. C’est un peu long à faire mais ça en vaut la peine, c’est une sorte de plan détaillé, il faut seulement faire attention à ne pas tomber dans le recopiage de cours, qui pour le coup est vraiment inefficace.

        Aimé par 1 personne

      • Merci Marine pour ton retour =) Oui, il faut faire attention à ne pas tomber dans le recopiage de cours bête et méchant ! Alors comme tu dis ça prend un peu de temps de ficher les cours, mais en ayant la démarche de synthétiser tes cours, ton cerveau travaille déjà et commence à enregistrer les infos que tu notes.

        Bravo pour tes notes, c’est toujours agréable de voir que le travail des gens est récompensé 😉

        J'aime

  6. Ping : 4 astuces pour utiliser efficacement son code civil (et les autres). – Survivre au droit

  7. Ping : Réussir les rattrapages ? | Survivre au droit

  8. Ping : Faut-il travailler ses cours pendant l’été ? | Survivre au droit

  9. Océane

    Salut je viens de voir cet article qui est à mon goût très enrichissant donc je viens partager mon expérience.
    Je suis arrivée en première année un peu comme une Jean-Kevin… apres un premier semestre assez calamiteux ou j’ai obtenue la moyenne de 9,5 ( je m’estime heureuse de ne pas avoir eu moins sachant que je n’ai vraiment pas ouvert un seul cour ) j’ai décidée, un peu tard, de me réveiller pour le second. Le restant que très peu de temps jai décidée de ficher et d’apprendre seulement les fiches ( shame on me 😅 ) j’ai alors réussie à rattraper mon premier semestre et je n’ai pas eu à aller au rattrapages. Avec du recul je pense ne pas mettre assez concentrée sur les matières principales mais bon j’ai quand eu de très bonnes notes aux autres notamment un 16 ( je suis assez fière de moi fallait que je la sorte ☺️ ).
    Je pense qu’en m’y prenant plus tôt l’année prochaine et des le premier semestre et en appliquant la méthode que tu as donnée ci-dessus pouvoir avoir des notes largement meilleures et dans les matières principales également.
    En tout cas ton blog est super 👍🏻

    Aimé par 1 personne

    • Salut Océane,
      Merci pour ton témoignage et tes commentaires super positifs sur l’article ! Oui, en t’y prenant de le départ et avec de la régularité, tu y arriveras sans problème. Si tu as eu 9.5 sans ouvrir un manuel, je ne me fais pas de soucis 😉

      Et tu as raison d’être fière de ton 16 :p

      Profites bien de l’été pour être à bloc à la rentrée !

      J'aime

  10. Ping : Faut-il prendre ses cours à l’ordinateur ? | Survivre au droit

  11. Eloëne

    Salut, je viens de rentrée en FAC et je commence déjà à ficher mes cours ; un doute m’assaille : si un mot ou une expression me pose problème, je dois bien entendus chercher la définition ou l’explication, mais dois-je les mettres dans mes fiches ? (Je pense avoir déjà la réponse mais je préfére être sûr on ne sait jamais) ;p
    En tout cas, ton site est génial, très détaillé et surtout très utile, merci à toi de te donner ce mal pour nous aider ❤

    J'aime

    • Il est préférable de les mettre dans tes fiches oui ! Sinon lorsque tu auras à nouveau un doute, tu devras aller faire une nouvelle recherche – et donc perdre du temps -.
      Merci pour ton super retour !

      J'aime

  12. Ping : Bénissons les séances de TD !! | Survivre au droit

  13. Ping : Un ou deux conseils pour ne pas mourir pendant les partiels – Survivre au droit

  14. Ping : Les cours d’amphi sont inutiles – Survivre au droit

  15. N'diaye

    Sinon en droit y’a pas que des Jean-Kévin ou des Marie-Cécile, y’a aussi des fatou, des aminata , des Mehdi, des Abdel sinon très bon article

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton retour, tant mieux si l’article t’as plu 😉
      Je sais de source sûre qu’il y a aussi des Tchang, des Natascha, des Kim et des Esteban en fac de droit 😉

      J'aime

  16. Bonsoir, je viens de tomber nez-à-nez avec ce site époustouflant, dont il paraitrait que tu es l’heureux créateur. Etant étudiante en deuxième année, je viens partager mon expérience.

    Commençons par le commencement : J’ai eu ma première année avec les rattrapages, malgré une masse de travail rigoureuse et colossale que je m’imposais. Je suis passais de justesse, mais entendant tous les déboires de mes collègues concernant la dureté de la Fac de Droit, j’étais plutôt contente de moi. Je suis donc passer en deuxième année, toujours aussi assidue dans mon travail, toujours aussi motivée, ne ratant aucun Cour Magistral, ni TD et ne sortant que très très rarement.

    Simplement les résultats du premier semestre, tant attendus depuis près de deux mois, sont tombés et quelle stupeur en voyant mes notes et particulièrement ma moyenne… 8,7. Pour information, c’était le 16 février, donc un peu moins de deux semaines. Quel désarroi de voir une moyenne aussi basse, en comparaison d’une masse de travail personnelle considérable que je m’infligeais .. J’ai attendu avec impatiente la consultation des copies, mais je n’arrivais toujours pas à comprendre réellement LE véritable problème.

    Et puis voilà que je suis tombée sur ton blog, qui m’a littéralement redonner du baume au coeur. J’ai compris les tirs qu’il fallait que je rectifient (notamment par rapport aux fiches qui me prenaient des journées entières, pour retranscrire, à quelques exceptions près, tout le cours; mais également par rapport aux méthodologie tant du commentaire que du cas pratique) et j’admets que je commence à reprendre un peu confiance en me disant que si je prends en compte tes conseils et que je continue sur ma lancée, mon année mais surtout ma compréhension n’en sortiront que plus grandies.

    Aimé par 1 personne

    • Salut Léa !
      Merci pour ton témoignage et ces beaux compliments !
      Oui, la deuxième année est souvent une épreuve pour les étudiants, car l’exigence sur la méthodologie est beaucoup plus poussée… mais effectivement, en comprenant bien les attentes de tes profs, ça devient plus simple 😉 je vais essayer de résumer en quelques mots le contenu de ce blog : pour tous les exercices : tu pars de la règle de droit pertinente (généraliste mais sans remonter trop haut : sur le licenciement tu n’as pas besoin de définir le contrat de travail par exemple) et tu expliques les notions que tu abordes. Ensuite tu analyses les faits présentés au regard de ce que tu as défini, et tu donne ou explique la solution.

      Ne baisse pas les bras et tiens moi au courant de la suite 😉

      J'aime

  17. Je viens de découvrir ton blog grâce à un article du Figaro L’Etudiant et c’est vrai qu’il est top ! Moi-même en fac de droit les conseils sont d’une aide précieuse ! 🙂 Je ne sais pas si tu l’as fait mais un article sur la motivation et rester concentrée pour travailler serait une bonne idée ^^ Car comment dire… 😀 quand je fais des fiches ou que je révise mon cerveau pense toujours à autre chose ou alors j’abandonne, pour reprendre ensuite en mode rush ! — » Merci 😊

    Aimé par 1 personne

  18. Serait-il possible d’avoir un exemple détaillé d’une fiche de révision « type » ?

    Je suis vraiment nulle pour les fiches de révision, j’ai réussi à me débrouiller pour mes deux premières années de droit en étant de temps à autre une Jean Kevin (shame on me 😦 ). Mais cette année je n’ai plus droit à l’erreur, j’aimerais vraiment apprendre efficacement mon cours et le ficher correctement. Mon problème c’est que pour une page de cours taper à l’ordi je suis capable de le ficher en deux – trois pages !! tout ça car je n’arrive pas à aller à l’essentiel.

    Si vous pouvez poster une fiche de révision « type » ça pourrait m’aider…

    Merci énormément, et il me tarde de mettre en oeuvre vos méthodes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :